Actualités :
au coeur d'Ortec

Centrale nucléaire de Dampierre

Travaux neufs

Orys améliore la connectabilité des moyens de secours sur les CNPE

EDF a missionné Orys pour la réalisation d’études et la mise en place de piquages permettant l’injection d’eau de refroidissement de secours pour ses Centres Nucléaire de Production d’Électricité.

publié le 29/09/2014

Suite à l’accident qui s’est produit le 11 mars 2011 dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, EDF a décidé de renforcer la sécurité des centrales nucléaires françaises. Un des volets des travaux renforçant la sûreté des centrales concerne notamment la mise en place de piquages de secours qui seraient utilisés par les Forces d’Actions Rapides Nucléaires (FARN) intervenant dans les centrales nucléaires en cas d’accident.

Spécialisée dans le domaine de la tuyauterie en milieu industriel et nucléaire, Orys a été choisie pour réaliser les études, la fabrication et le montage des lignes de tuyauterie qui permettent, en cas de besoin, de refroidir les centrales par une source d’eau externe. L’intervention d’Orys concerne 4 CNPE : Chinon, Cruas, Dampierre et Saint-Laurent-des-Eaux. L’objectif : fabriquer une ligne de tuyauterie qui réalimenterait (par une source externe) les réseaux permettant le refroidissement de la centrale en cas de perte des sources d’alimentation internes à la centrale.

Sur ce projet, Orys s’est associée à SOM notamment pour la phase d’études sur 28 tranches de 900 MW. Ce partenariat est déterminant pour la tenue des délais qui sont extrêmement courts. Sachant s’adapter à ces contraintes, les équipes Orys ont eu besoin de seulement 3 mois entre le début des études et le lancement des travaux.

Le projet en chiffres :

  • Réalisation d’études sur 28 tranches de 900 MW
  • Fabrication et montage de 2 km de lignes en tuyauterie
  • Intervention sur 4 CNPE – 14 tranches
  • Respect des délais du projet : 24 mois depuis le début des études jusqu’au raccordement de l’ensemble des sites
Partager :