Actualités :
au coeur d'Ortec

OGD assure une reconversion clés en main du site des anciennes Huileries Normandes de Dieppe (76)

Services à l’environnement

OGD assure une reconversion du site des anciennes Huileries Normandes

Une reconversion efficace clés en main Plus de 20 ans après sa fermeture, le site des Huileries Normandes présente un passif environnemental impacté par une forte pollution des sols. Il est nécessaire de le traiter afin de se conformer aux objectifs de réhabilitation. En tant que Maître d’Ouvrage et responsable de la reconversion du site, […]

Une reconversion efficace clés en main

Plus de 20 ans après sa fermeture, le site des Huileries Normandes présente un passif environnemental impacté par une forte pollution des sols. Il est nécessaire de le traiter afin de se conformer aux objectifs de réhabilitation.

En tant que Maître d’Ouvrage et responsable de la reconversion du site, l’EPFN, assisté par le bureau d’études et conseil ENVISOL, confie à OGD Normandie, la gestion de la réhabilitation du site.

Pour ce faire, OGD conçoit et met en œuvre un programme de techniques complémentaires pour le traitement des 2 800 tonnes de terres polluées :

  • Gestion des hot spot, soit environ 800 tonnes de terres très fortement chargées en huiles (au-delà de toute possibilité de traitement biologique) orientées vers une filière extérieure de traitement par désorption thermique avec valorisation in fine des matériaux dépollués.
  • Traitement sur site par biopile activée de près de 2 000 tonnes de terres sur une durée de 10 mois. Cette technique de bioremédiation, parfaitement maîtrisée, consiste à accélérer le processus de dégradation naturelle des polluants grâce à l’activité des bactéries. OGD Normandie va encore plus loin, en dynamisant le processus par l’enrichissement du milieu avec des cultures de bactéries psychrophiles spécialement sélectionnées. En 10 mois, l’abattement des teneurs en hydrocarbures totaux observées est de plus de 80 %, y compris sur les composés les plus difficiles à traiter.

Une solution de gestion transitoire innovante

À la fin de la période de traitement initial et après atteinte des objectifs de dépollution, l’EPFN sollicite OGD pour la mise en place d’une solution de gestion transitoire du site. Une partie des terres n’ayant pu être remblayées sur le site, l’objectif est de proposer une solution permettant d’améliorer l’aspect visuel de la zone dans son environnement, le temps de la reprise des travaux de construction.

Dans ce cadre, OGD sélectionne un ensemble de végétaux spécialisés dans la rhizodégradation. Cette méthode de dépollution s’appuie sur les spécificités du système racinaire des plantes qui activent les micro-organismes ensemencés en amont du projet, et permet ainsi de poursuivre la dégradation des hydrocarbures dans le temps. Peu coûteuse, la solution ne nécessite pas de produits de synthèse, ni d’entretien. Elle s’intègre visuellement au paysage urbain et créé un espace de « biodiversité » au sein de la ville.

Sur ce chantier, OGD s’est démarqué grâce à l’accompagnement apporté au client et la mise en œuvre d’un programme de réhabilitation en plusieurs étapes, faisant appel à des techniques de dépollution efficaces et du génie biologique respectueux de l’environnement.

Les informations clés sur le projet :

  • 2 800 tonnes de terres traitées
  • durée du chantier : de septembre 2014 à septembre 2015 : 10 mois pour la bioremédiation, depuis novembre 2015 pour la rhizodégradation
  • Polluants traités : hydrocarbures, HCT, HAP
  • Techniques de traitement appliquées : biopile, désorption thermique, rhizodégradation
  • Résultats obtenus : réduction des teneurs des hydrocarbures de 8 000 ppm à 1500 ppm (objectif initial 2 500 ppm)
  • volume final des déchets : 0,1 % des quantités initiales
Partager :