Actualités :
au coeur d'Ortec

biopile permettant de traiter les terres polluées aux hydrocarbures par voie biologique

Services à l’environnement

OGD met en place une biopile de plus de 24 000 m3 !

L’agence Ortec Générale de Dépollution Massy réalise d’importants travaux de dépollution de sols à l’aide de la technique de la biopile sur un chantier de construction à Arpajon en région Île-de-France.

publié le 15/09/2014

L’entreprise Eiffage Aménagement a missionné l’agence OGD Massy pour réaliser les interventions de dépollution de terres polluées aux hydrocarbures sur un site destiné à la construction de logements. Difficulté majeure : outre le volume important de terres à traiter, les travaux de dépollution devaient être effectués en parallèle du chantier de construction. De ce fait, les équipes OGD ont adapté l’organisation des travaux de manière à ce que les terres puissent être traitées sur une zone isolée grâce au phasage des opérations en lots successifs. Après avoir préparé la plateforme de traitement, les équipes OGD ont mis en place une première biopile comptant environ 8 300 m3 de terres polluées !

La technique de la biopile

La technique de la biopile consiste à traiter des terres polluées aux hydrocarbures par voie biologique. Grâce à l’activité bactérienne, la biodégradation naturelle des hydrocarbures est accélérée. Une fois brassées et aérées, les terres sont mélangées à du compost (environ 10-15 %), puis rassemblées en merlons équipés de drains. La biopile est ensuite mise sous dépression ce qui permet d’oxygéner les sols et en même temps de récupérer les gaz issus de la dégradation biologique des polluants. Les gaz viciés sont traités sur site avant d’être rejetés.

OGD a en outre assuré le traitement des eaux de fouilles avant rejet et évacué environ 3 500 t de terres impactées par des émulsions liquides d’enrobés en les acheminant en filière de désorption thermique.

Le plus d’OGD : suivi de la qualité et réduction des coûts

Pendant toute la durée du processus de dépollution (5 à 6 mois), OGD met en place un suivi microbiologique des terres mises en biopile. Ce suivi est complété par un contrôle régulier de la qualité des sols traités et des rejets gazeux afin de garantir l’élimination des polluants. Quant au phasage des opérations en lots, il représente un véritable bénéfice pour le client. Non seulement les travaux de construction sont possibles en parallèle des interventions de dépollution mais le traitement des terres polluées in situ réduit les coûts de la dépollution de moitié !

Les travaux de dépollution du site se poursuivront jusqu’à mi 2015 avec la mise en place de deux autres biopiles. En tout, l’intervention des équipes OGD permettra de traiter un total de 24 000 m3 de terres polluées.

Chiffres clés :
  • Traitement de 24 000 m3 de terres en biopile
  • Évacuation de 3 500 t de terres polluées
  • Durée totale du chantier : 18 mois
  • Hydrocarbures traités : HCT, HAP, BTEX
Partager :